• Johan Renard

Prendre le temps d'écouter #1

Qu'est-ce qu'entendre ? Qu'est-ce qu'écouter ?



L'oreille en conscience peut rendre possible la différence entre entendre et écouter . Développer l'oreille externe, et interne, et discerner ces deux notions, ouvrent des portes sur de nombreuses compréhensions, capacités, perceptions, sensations, impressions . Restons dans le domaine de la musique, et l'improvisation. Comment se placer lorsque l'on joue, improvise, accompagne ? Le son de mon instrument est-il réellement celui que j'entends ? Voici un exercice pour travailler et développer cette conscience, écoute, développer son chant intérieur, comprendre ce qu'il se passe lorsqu'on improvise ou lorsqu'on joue une mélodie écrite . L'idéal est d'avoir un carnet et noter tout ce qu'il se passe ou s'est passer lors de travail sur l'écoute, ce carnet est personnel, mettez le a coté de vous pendant la séance de travail . Notez tout ce qui vous passe par la tête, si vous êtes très concentrés, ou au contraire perturbés, agités ou calmes, pourquoi percevez vous des sons extérieur et parfois non, ...noté tout a n'importe quel moment ...ceci va vous permettre de voir l'évolution de votre oreille interne et externe, de comprendre les différentes phases de concentration, lorsqu'on écoute, ou l'on entends, et de vous rapprocher de ce qu'est votre musique . Je parlerais plus tard des différentes phases d'écoute: précise, globale, inconsciente etc ... Et de pouvoir l'utiliser au mieux, en se "rappelant soi-même" . Pour cet exercice, il faut un endroit ou l'on peut être au calme.(mais il est possible aussi de le faire avec le son ambiant, le bruit extérieur etc ...) Il faut: son instrument, et un Drone ou tampura Le Drone et tampura, sont des instruments qui vont maintenir un bourdon . Il y a plusieurs possibilité pour faire un drone, un Synthé, un piano avec la résonance, quelqu'un qui chante, des app créées pour ça etc..tout ce qui permet d'avoir un son long, qui ne bouge pas, et avec des harmoniques . Nous allons faire cet exercice sur la Gamme Lydienne de D .

La gamme lydienne est un empilement de quintes justes, ce qui lui donne une stabilité et nous plonge dans la verticalité tonale démontrer par George Russell : Lydian Chromatic Concept of Tonal Organisation, j'en parlerais plus précisément dans un autre post.

D Lydien

Comptez une séance de travail de 30mn, les séparations sont des temps ou l'on peut se laisser réfléchir, noter, gribouiller, dessiner, ce qu'on a envie, ce qu'on le ressent ou pas . Il faut un petit peu de temps pour se mettre en condition . Assis sur une chaise, les pieds a plat, stable, la colonne vertébrale droite, les épaules et le cou détendus

ou Debout les pied bien ancrés dans le sol, attention à ne pas bloquer les genoux, les épaules et le cou détendus . Ou si l'on a l'habitude, en lotus, demi-lotus, zazen .


Respirer et Ecouter le son de sa respiration

Respirer et Entendre le son de sa répiration


plusieurs fois

Faire démarrer le Drone ou tampura (video en bas)

Peux tu chanter ce son ?


Peux tu l'entendre ?

Peux tu l'écouter ?

Peux tu le séparer de ce que tu écoutes ?

Peux tu l'écouter et le séparer de ce que tu entends ?


Entends-Ecoutes tu seulement ce son ?

prends ton violon, ton instrument

Avant de jouer, entends tu le son de ton violon ?

Que veux tu rajouter au son que tu entends, que tu écoutes ?


En respirant, joue la fondamentale du Drone

plusieurs fois

Les sons se mélangent ?


prendre un temps pour respirer et en profiter pour s'équilibrer, se stabiliser, détendre les épaules, le cou, ouvrir le plexus solaire etc ...


deux axes de concentration s'ouvrent, a toi de choisir sur le moment ce qu'il te semble le plus interessant à ce moment :


  1. Concentration sur le son, l'archet, la main gauche, le vibrato etc ...

  2. Concentration sur chaque note et le lien qu'elles ont entre elles, ainsi qu'avec le drone


Choix 1: chaque mouvement doit être fait en conscience pour produire le son désiré, respirer, détendre les épaules, contrôler l'archet, le vibrato etc ...

Choix 2 : utiliser la technique "glissando" jouer chaque note sur 1 doigt (d'abord le 1er, puis n'importe lequel), glisser d'une note a une autre, en s'arrêtant lorsque la note semble le plus conforme au son que tu entends .


Silence et écoute le temps qu'il faut

Improvise librement sur le mode lydien, sur une corde, toutes les cordes, en pizz, rapidement, lentement ...tu as toutes les possibilités ...

Fin de la séance, prends le temps, de noter, ou réfléchir à ce que tu as joué, ce que tu as remarqué, quelles notes tu as préférées etc .... Pourquoi pas enregistrer ? ou écrire cette mélodie que tu as trouvé ?

Cet exercice est librement inspiré des travaux de Pauline Oliveros créatrice du

deep-listening.

Bon travail !